Pourquoi les avocats font-ils la grève contre la réforme des retraites ?

Depuis le 6 janvier 2020, les avocats en robes noirs se manifestent contre la réforme des retraites. Ils ont promis une journée justice morte pour montrer leur désaccord concernant les changements de pension. Les procès dans tout le pays ont été retardés en conséquence, prolongeant ainsi la peine d’emprisonnement pour les accusés. Au cours du week-end, le Premier ministre de Macron a proposé de faire un compromis sur la partie la plus conflictuelle du plan. Mais cette concession majeure n’a pas suffi à satisfaire les syndicats. Ce lundi 13 janvier 2020, ils se sont à nouveau mobilisés à l’intérieur du palais de justice de Lyon. L’avocat et grève sont peu habitués, alors pourquoi se manifestent-ils ? La réponse à cette question dans cet article.

La réforme des retraites

À l’inverse des professions libérales, les auxiliaires de justice ont un régime de retraite spécifique depuis 1945. Le régime des avocats se traduit en effet par une cotisation des avocats en activité pour leurs collègues en retraite. Aujourd’hui, ce régime spécial est jugé injuste, trop cher aux yeux du gouvernement et handicaperait selon elle les petits cabinets. En plus de relever l’âge de la retraite pour économiser de l’argent, la réforme des retraites voulue par le gouvernement français vise alors à fusionner les 42 différents systèmes de retraite français en un système basé sur des points. Certaines conditions seront ainsi amenées à disparaître. Ce qui a entraîné la mobilisation des magistrats.

La manifestation

Des barreaux de villes de toute la France ont organisé des manifestations théâtrales de solidarité dramatique pour attirer l’attention du public sur les marches du palais de justice de Paris. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les avocats jetant leurs robes et chantant des chansons de protestation exigeant une rétractation du nouveau système de retraite que le gouvernement de Macron. D’autres ont arrangé des livres de droit sur le sol pour épeler SOS. La grève a perturbé certains procès importants, dont celui de l’ancien prêtre Bernard Preynat risque jusqu’à 10 ans de prison s’il est reconnu coupable, mais l’affaire est en attente en raison de la grève. La grève approchait de sa sixième semaine maintenant et elle promet de continuer…

La négociation

Pour mettre fin à ces grosses grèves, le gouvernement un fait appel à un compromis rapide sur laquelle il tente des négociations sur les modifications du système de retraite. Mais les choses n’ont pas avancé. Les syndicats français n’ont pas encore trouvé d’accord avec le gouvernement sur la réforme des retraites et les avocats souhaitent que le gouvernement abandonne complètement la réforme. Cependant, les négociations ne sont pas sans issues et les interlocuteurs sont prêts à analyser de nouveau la situation et des nouvelles propositions vont être formulées et seront communiquées aux médias dans la semaine.

La lutte pour l’égalité des droits des femmes en Iran
L’importance des affichages obligatoires en entreprise