Comment payer un avocat après une consultation par téléphone ?

avocat par téléphone

Contrairement aux médecins, les avocats n’ont pas de tarifs fixes: les tarifs peuvent varier selon la ville où est basé l’avocat, ses qualifications professionnelles, sa notoriété, la durée de l’affaire, vos revenus… avant toute intervention, l’avocat et le client se mettent d’accord sur une convention sur les charges qui déterminent les tarifs et doit être signée.

Les honoraires fixés par un avocat 

Les avocats sont libres de fixer des honoraires en fonction d’un accord avec leurs clients. Si vous acceptez de rémunérer votre avocat 1 000 € de l’heure, rien ne l’empêchera de le faire. Vous devez accepter les honoraires de votre avocat. N’hésitez pas à négocier les prix par la concurrence. Il existe deux façons de calculer les honoraires d’avocat par mail: à l’heure et au forfait. Votre avocat peut facturer à l’heure, mais les frais peuvent être élevés. C’est-à-dire qu’il est facturé pour chaque heure qu’il passe sur votre dossier (temps passé sur les conversations téléphoniques, les actes écrits, les audiences, y compris son tour, etc.). À tout le moins, il vous indiquera le temps estimé pour terminer le travail et combien de temps le processus prendra du début à la fin. Votre avocat peut également facturer le montant forfaitaire. Cela est particulièrement vrai pour les cas les plus simples, comme un divorce à l’amiable. C’est généralement mieux pour vous. Par exemple, un avocat vous demandera de payer 2 000 euros (hors TVA) pour un litige prud’homal. Pour obtenir beaucoup plus d’informations sur les honoraires d’un avocat par téléphone, consultez cette page. Il se peut qu’il ait un avocat gratuit en ligne 24/24 pour des clients sans se déplacer.

L’établissement d’une convention d’honoraires par un avocat

Comme tous les professionnels, un avocat vous facturera vos prestations, hors taxes, puis toutes taxes comprises. Evidemment, une fois le prix déterminé, il faut ajouter le prix HT de l’avocat majoré de 20% de TVA (8,5% pour les DOM). N’hésitez pas à clarifier cela avec votre avocat. Toutefois, si vous bénéficiez de l’aide juridictionnelle, le taux de TVA peut être inférieur. Dès le début du partenariat, une convention d’honoraires doit être signée entre le client et l’avocat. Le contrat précise le montant de sa rémunération et les différentes dépenses envisagées (droit de timbre, déplacement, etc.). Ni vous ni votre avocat ne pouvez retourner un accord qui a été conclu. Toutefois, dans des circonstances particulières, en cas d’urgence judiciaire ou de force majeure, l’accord peut dispenser de visas. Pour consulter un avocat par téléphone, il est préférable de demander des renseignements.

L’avocat gratuit par téléphone

De nombreux avocats sont prêts à vous payer des honoraires fixes raisonnables et prévoient de percevoir une partie de vos revenus une fois qu’ils auront gagné votre cause. Un avocat gratuit téléphone ne peut vous demander de payer des honoraires de résultat que si le contrat d’honoraires le prévoit. Les avocats ne peuvent pas simplement facturer des honoraires gagnants: ils ne peuvent pas payer uniquement lorsqu’ils gagnent. Celle-ci doit être facturée à l’heure ou complétée de manière forfaitaire. L’avocat peut vous demander de prépayer ses honoraires. Rien n’empêche un avocat de vous demander de payer avant la fin de la procédure. En pratique, l’avocat vous demandera les conditions pour commencer à travailler sur l’acte: il lui suffit de s’assurer qu’une partie des honoraires est payée. Au cours du processus, il vous demandera un ou plusieurs termes supplémentaires et vous facturera les frais restants une fois la documentation complète. Il est préférable de demander à un avocat de fixer les modalités de paiement dans la convention d’honoraires: vous pouvez demander à votre avocat de régler les honoraires en trois fois dans le délai convenu avec lui. Avec la consultation avocat par téléphone, le client profite de cette situation.

Se faire accompagner par un avocat pour se faire indemniser d’un préjudice corporel
Transmission de patrimoine : faire appel à un avocat spécialisé